Colonia

Publié le par Charlotte Cadorel

Colonia

Titre VO: Colonia

Réalisateur: Florian Gallenberger

Dates de sortie en France: 20 juillet 2016

Résumé: Chili, 1973. Coup d'état de Pinochet, qui prend le pouvoir par la force, et arrête tous ses opposants dont Daniel, un photographe, et Lena, la compagne de ce dernier, venue lui rendre visite. Lena est relâchée tandis que Daniel est fait prisonnier pour avoir dessiner les affiches de campagnes d'Allende, puis enfermé dans un camp secret, la Colonia Dignidad, une secte dirigée par un ancien nazi. Lena va alors tout faire pour retrouver Daniel, et décide de joindre la secte pour se rapprocher de lui.

Ma critique: Colonia est une histoire basée sur des faits ayant réellement existé, mais le film ne nous montre qu'une petite partie de la véritable fonction de la Colonia Dignidad, qui a en réalité joué un rôle plus grand encore dans le régime de Pinochet. Cela n'empêche pas le film d'être très bien construit, même s'il s'apparente plus à un thriller dramatique qu'à une fresque historique. Si votre but premier en allant voir ce film est d'en apprendre plus sur les pratiques de la Colonia Dignidad, je vous conseille de passer votre chemin.

Cela étant dit, le film est très appréciable si on y va dans l'optique de voir un thriller ou un drame. Il est en effet très efficace et jusqu'au bout, on se demande quels rebondissements nous attend.

Le côté politique de la Colonia n'est abordé qu'au début du film, quand on voit Daniel se faire torturer pour des informations à propos de ses complices, mais la plupart du temps, le film évolue autour du sujet de la secte en elle-même. Une fois Daniel sorti des tunnels de l'horreur et installé dans la secte, les tortures ne sont plus vraiment abordées. En revanche, une nouvelle sorte de torture est montrée, la torture physique envers les femmes qui "ont Satan en elles" d'après le père Schäfer, mais également la torture mentale. On comprend très vite le danger dans lequel s'est mise l'héroïne.

Le plus grand point fort du film repose sur ses acteurs. Emma Watson est en effet époustouflante. Son visage d'enfant nous montre une certaine vulnérabilité, mais on sent aussi une grande force dans son jeu. On oublie Hermione, et elle devient vraiment Lena, une jeune femme amoureuse et déterminée. Daniel Brühl (aperçu auparavant dans le dernier Marvel, Captain America : Civil War) incarne également très bien ce jeune opposant au régime de Pinochet, et nous réserve quelques surprises pendant la deuxième partie du film. Il joue parfaitement le garçon simple d'esprit suite aux électrochocs qu'il a reçu durant ses tortures. Et bien sûr, Schäfer est joué à la perfection par Michael Nyqvist (la trilogie Millénium version suédoise), qui rend ce personnage complètement obsédé par le pouvoir qu'il a sur toutes ces personnes vraiment détestable.

Colonia

En plus de ça, le couple Emma Watson/Daniel Brühl fonctionne plutôt bien, on voit que le couple est très heureux au début du film, et on ne doute pas un seul instant que Lena soit prête à s'enrôler dans une secte pour sauver son homme.

Colonia

Pour conclure, j'ai beaucoup aimé le film en tant que thriller, les acteurs sont tous incroyables, et l'histoire tient debout. Que demander de plus ? ;)

Publié dans Films

Commenter cet article