Les Animaux Fantastiques, un prequel de Harry Potter

Publié le par Charlotte Cadorel

Les Animaux Fantastiques, un prequel de Harry Potter

Titre en VO : Fantastic Beasts and Where to Find Them

Réalisateur : David Yates

Scénariste : J.K. Rowling

Date de sortie en France : 16 novembre 2016

 

Résumé : En 1926, aux États-Unis, la communauté des sorciers connaît un ennemi dangereux: les Fidèles de Salem, des personnes dénuées de pouvoirs magiques qui pensent que les sorciers existent et doivent être détruits. Le MACUSA, Congrès Magique des États-Unis (équivalent du Ministère de la Magie en Angleterre) mène donc une campagne pour que les sorciers cachent leurs pouvoirs aux yeux des Non-Maj' (Moldus), mais une force mystérieuse s'abat sur la ville. C'est dans cette ambiance tendue que débarque le magizoologue britannique Norbert Dragonneau (Newt Scamander en VO), accompagné de ses nombreuses créatures magiques. Lorsque la mallette qui renferme toutes ses créatures est ouverte par mégarde, trois de ses animaux parviennent à s'échapper, causant des dégâts dans la ville de New York...

Mon ressenti : Difficile pour moi de rester objective sur une œuvre de Rowling, et encore moins quand cette dernière décide d'engager un acteur comme Eddie Redmayne, mais je vais faire de mon mieux pour désactiver mon mode groupie. Attention, quelques spoilers se sont incrustés dans cette critique (surtout vers la fin) !

Le film possède de nombreux points forts et également quelques points moins forts (pas tout à fait faibles). Le premier point fort est son personnage principal. Newt Scamander (désolée, j'ai du mal avec le nom Norbert Dragonneau) est tout ce qu'un personnage Hollywoodien typique n'est pas. Il est atypique, attachant, pas forcément canon, timide. Il préfère le contact avec ses animaux plutôt qu'avec les humains, et ça se voit. Newt, c'est le genre de personne qui donnerait sa vie pour sauver celle de ses créatures. Il est dévoué à sa cause. En plus de ça, il est incarné par l'un des meilleurs acteurs de sa génération, Eddie Redmayne (en toute objectivité, Monsieur a quand même gagné un Oscar pour le rôle de Stephen Hawking dans Une Merveilleuse Histoire du Temps). Avec son physique assez atypique et son côté réservé, Eddie incarne à la perfection le jeune magizoologue, un rôle qui semble avoir été écrit pour lui. D'ailleurs, comme son personnage, il a été réparti à Poufsouffle sur Pottermore !

Quand Eddie Redmayne défend la maison Poufsouffle, ça donne ça :)

Franchement, il est pas trop mignon ? Je pourrais m'étendre sur le sujet pendant des heures, mais passons... Les autres personnages sont très bien incarnés aussi, et chacun à son importance dans l'histoire. J'ai beaucoup aimé Jacob, le Non-Maj' qui se retrouve coincé dans une situation qu'il ne comprend pas. Il apporte le côté comique du film, et incarne tout à fait la "normalité" des Non-Maj'. Le personnage de Tina est très intéressant également, elle incarne la détermination, mais aussi un côté un peu maternel, notamment envers Croyance, un jeune garçon qui se fait battre par sa mère adoptive.

Les effets spéciaux du film sont incroyables. Les créatures sont magnifiques, et l'intérieur de la valise de Newt parvient à créer ce monde magique et coloré que j'attendais et qui contraste avec le monde extérieur, gris et terne. Je n'ai pas vu le film en 3D donc je ne peux pas juger, mais en 2D, il se regarde très bien, et les effets sont tout aussi surprenants. Le film se base beaucoup sur la relation entre Newt et ses créatures, il fallait donc que ces dernières aient l'air réelles, et c'est plutôt réussi. J'ai beaucoup aimé Pickett, le Botruc que Newt trimballe dans sa poche, même si ses réactions sont souvent trop mignonettes pour être vraies (les Botrucs sont censés vous arracher les yeux quand ils sont contrariés...), mais c'est peut-être mieux comme ça.

Newt, Pickett et Jacob

Newt, Pickett et Jacob

Même les créatures plus sombres sont magnifiquement rendues à l'écran ; l'obscurus de la fin est particulièrement flippant. Les effets des combats magiques sont très bien réalisés, à l'instar des Harry Potter (surtout les derniers). On est de nouveau entraîner dans ce monde magique.

Un autre point fort de la saga est sa bande originale. Si les premières notes reprennent le thème principal de Harry Potter (pour notre plus grand bonheur), le reste de la bande originale est, comme son nom l'indique, original. Certes, certains thèmes rappellent parfois l'univers d'origine (ce n'est pas une critique, bien au contraire), mais l'ensemble est quand même nouveau, et c'est beau. Il faut savoir que le compositeur James Newton Howard (qui a notamment composé toutes les musiques de la saga Hunger Games) n'a jamais travaillé sur les films de HP, donc même s'il s'est inspiré des anciennes musiques, ça reste une composition nouvelle.

Le scénario du film est plutôt bien ficelé (je n'en attendais pas moins de J.K. Rowling, scénariste du film), avec quelques surprises. Si la fin est plutôt sombre, le début est plus léger, avec un côté vraiment comique. Connaissant Rowling, certains indices sont sûrement déjà cachés pour la suite des films, mais ne comptez pas sur elle pour nous en parler... J'ai vraiment hâte de découvrir ce qu'elle nous réserve pour les 4 autres films. On sait déjà qu'ils s'étendront sur une période allant de 1926 à 1945 (date du grand duel entre Grindelwald et Dumbledore), donc nous pouvons supposer qu'un Dumbledore jeune devrait faire son apparition d'ici peu (il a déjà été mentionné dans ce film). Pour Grindelwald, le voile avait déjà été levé, et c'est confirmé puisqu'il fait une apparition furtive dans Les Animaux Fantastiques. Il est bel et bien incarné par Johnny Depp. Si la nouvelle n'a pas plu à tout le monde, j'attends personnellement de voir la suite pour juger, mais je ne suis pas trop fan de l'esthétique du personnage (et puis Colin Farrell était pas mal non plus). À voir...

Apparition très furtive du monsieur (il apparaît de face aussi^^)

Apparition très furtive du monsieur (il apparaît de face aussi^^)

Les questions qu'Internet se pose pour la suite :

Va-t-on revoir Newt dans tous les films de la saga, sachant qu'il ne sera probablement pas au centre de l'histoire à chaque fois ? En effet, si ce premier film est principalement centré sur Newt, les suites devraient se concentrer sur Grindelwald et Dumbledore (et Croyance, d'après ce que j'ai pu lire sur la toile). J'espère quand même qu'il sera présent dans les films car c'est un personnage très intéressant.

Qu'a voulu dire Grindelwald lorsqu'il déclare à Newt : "Will we die, just a little ?" (Littéralement "Allons-nous mourir, rien qu'un peu ?") ? Cette phrase n'a pas de sens (surtout que Grindelwald vient à peine de recontrer Newt), et il existe déjà plusieurs théories sur sa signification : est-ce qu'il parle d'horcruxes ? Est-ce qu'il veut faire passer un message à Dumbledore via Newt ? Est-ce un anagramme (procédé déjà utilisé par Rowling) ? Bien sûr, je suis certaine que nous aurons la réponse dans les prochains films. Pour ma part, je penche pour le message à Dumbledore.

Croyance est-il encore en vie ? Et Graves ? Il existerait une scène coupée dans laquelle on voit Croyance prendre le bateau à la fin du film, après sa "mort" présumée. Pourquoi ne pas l'avoir intégrée au film ? Si Croyance est encore en vie, cela pourrait changer énormément de choses pour le futur de la saga. Pour Graves, j'ignore si nous aurons l'occasion de revoir Colin Farrell dans les autres films.

Bien sûr, la saga apporte d'autres nombreuses questions, mais celles-ci sont les principales qui me viennent en tête.

Pour conclure, j'ai été très heureuse de me replonger dans le monde magique de Harry Potter, et de découvrir de nouveaux personnages et une nouvelle idéologie de la magie (idéologie américaine Vs idéologie britannique). Si le film est magnifique, il est également politique et reflète certains événements qui ont pu se produire récemment (et moins récemment, comme la chasse aux sorcières). Ce point de vue plus adulte est très intéressant. J'ai vraiment hâte de découvrir ce que Rowling nous prépare pour la suite des aventures de Newt.

BA en VO sous-titrée

Publié dans Films

Commenter cet article